Daya Hallé et Katia Lecomte Mirsky

Les lianes

Françoise Berlanger

Création Théâtre/Musique


Réserver

D'un corps à l'autre. Vie et métamorphoses.

Notre monde épuisé s’est éteint, et 350 ans plus tard la vie refait son apparition sous de nouvelles formes. Sur le plateau du théâtre, deux actrices mutantes aux corps-lianes, accompagnées de deux vidéastes et deux musicien.nes, tissent verbalement, musicalement et numériquement, un réseau infini. Les lianes, c’est un appel à l’imagination, un spectacle dystopique effronté, un territoire où les pensées s’entrechoquent dans un néant sublime et drôle. Une pièce de résistance sur l’humain qui transmute, sur le végétal qui pense, sur la symbiose des plantes. Et si nous adoptions leurs rythmes, leurs vacarmes, leurs mélodies, leurs silences telle une partition naturelle ? Ce mimétisme ne serait-il pas une clé de notre survie ?

Avec
Caroline Daish, Fabian Fiorini ( piano), Agnès Guignard et Gaëlle Hyernaux (guitare-musique électronique)
Texte et mise en scène
Françoise Berlanger
Composition
Fabian Fiorini, Gaëlle Hyernaux, Felipe Radicetti et Sarah Wéry
Scénographie, création vidéo et lumière
Daya Halle et Katia Lecomte Mirsky
Costumes et accessoires
Anne-Catherine Kunz
Création lumière
Grégoire Tempels
Son
Marc Doutrepont
Dramaturgie
Marcel Berlanger
Chargée de diffusion
Faye Atanassova-Gatteau
Production déléguée
Théâtre la Balsammine
Coproductions
La Cerisaie asbl, Théâtre la Balsamine, Ars Musica.
Soutiens
Fédération Wallonie Bruxelles - Service du Théâtre et Service de l'édition et Le Senghor.
Aides
2Files4Free, SACD, Centre des Écritures Dramatiques, Wallonie-Bruxelles International et ITSLIQUID international - Venise

Metteure en scène, auteure et comédienne, Françoise Berlanger a fait sa formation à l’INSAS. Elle pousuit à l'École des Maîtres avec Matthias Langhoff. En 1999, elle crée sa compagnie La Cerisaie en montant Ciment de Heiner Müller et La Guerre de Jean-Christophe Lauwers. Sa première écriture théâtrale musicale Penthesilea au Kunstenfestivaldesarts et à Liège, se joue ensuite au BPS22 à Charleroi et à Londres au Barbican. Elle monte ensuite L'œuf blanc à L'L, puis Klanglink une pièce chorégraphique à Pays de Danse à Liège et en Corée. Elle est formée au Kathakali durant quelques années par le maître indien Jayaprakas Narayanan à Vaïkom.Avec quatres musiciens, elle écrit et joue Le Soleil même pleut à Mons, au Luxembourg, à Rio de Janéiro. À La Balsamine, elle joue un solo Ce qui reste, puis écrit et met en scène sa pièce pour 4 musiciens et 4 acteurs IWONA, une opérette électronique. En 2018, elle bénéficie de la bourse d'écriture de la promotion des Lettres pour sa nouvelle pièce Les Lianes et crée une performance rythmique au Senghor et à la Biennale de Venise (Its liquid international).